Délégationde Cambrai

Agir pour un habitat décent

L’accompagnement réussi d’une famille dans le Cambrésis

En mars 2014, pour les 7 ans de la loi Dalo.

publié en novembre 2015

Février 2013, dans le Cambrésis : la famille B., accompagnée depuis longtemps par l’équipe locale du Secours Catholique, est victime d’un feu de cheminée. À la demande de la famille, des bénévoles de l’équipe sont présents durant la visite de l’expert des assurances. Constat : à la suite de l’incendie, la toiture endommagée laisse passer l’eau, et les bénévoles, discutant avec le couple, apprennent alors que la famille se chauffait jusque-là au bois, qu’il n’y avait pas d’eau chaude.

Première étape, gérer l’urgence, c’est-à-dire réparer la toiture pour mettre la maison hors d’eau. Une demande d’aide au centre communal d’action sociale (CCAS) et une action « Coup de pouce » du Secours Catholique ont permis de financer ces premiers travaux rapidement.

Deuxième étape, améliorer radicalement l’habitat, jusqu’alors insalubre. La famille a d’abord rencontré l’Agence départementale d’information sur le logement (ADIL).

L’ADIL a orienté la famille vers Habitat et Développement, l’organisme qui met en œuvre le programme « Habiter mieux » dans le Cambrésis. Habitat et Développement a expliqué les démarches et pris en charge le suivi de la famille :
- Passage d’un technicien pour le diagnostic énergétique.
- Visite d’un expert qui établit les travaux nécessaires, réalise des devis (en lien avec les Toits de l’Espoir) et propose un plan de financement. Le montant total des travaux est évalué à 55 586 €, les subventions s’élèveraient à 42 962 € en sollicitant l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), la prime ASE (Habiter mieux), la région Nord-Pas-de-Calais, les collectivités du Cambrésis, la Fondation Abbé Pierre.
- Constitution des dossiers de subvention.

Les bénévoles ont laissé Habitat et Développement agir, en restant en lien avec la famille. En raison de son inquiétude quant à sa capacité de remboursement, les bénévoles ont proposé à la famille de se faire accompagner par une conseillère en économie sociale et familiale de l’Unité territoriale de prévention et d’action sociale (UTPAS).

Aujourd’hui, les dossiers de subventions ont été acceptés, ne manque à la famille qu’un prêt et un logement temporaire pour que les travaux puissent commencer. Les bénévoles les appuient dans ces démarches.

Pour en savoir plus, contactez-nous :
Marianne Demaegdt
06 77 79 66 26
marianne.demaegdt@secours-catholique.org

Imprimer cette page

Faites un don en ligne