Délégationde Cambrai

Crise sanitaire

La fraternité en temps de confinement : c’est possible !

Martine est bénévole à Hérin engagée dans l’accompagnement scolaire. Face au confinement, les bénévoles ont fait appel à leur imagination pour continuer leur action.

(c) SC Nord Cambrai

publié en avril 2020

« Dans cette situation inédite, il a fallu s’adapter pour permettre de continuer à soutenir les enfants, explique Martine.

Notre première démarche a été de maintenir le lien avec les familles ainsi qu’entre nous bénévoles engagés dans cette activité.

Puis, nous avons relevé les besoins des familles. Faire l’école à la maison n’est pas chose facile. Nous avons constaté que cette situation accentue les inégalités. Comme pour Maéva qui est en CP, sa maman n’a ni smartphone, ni ordinateur, or les devoirs sont envoyés sur Facebook. Les bénévoles accompagnant Maéva ont mis en place une chaîne solidaire pour permettre à celle-ci d’avoir accès à ses devoirs. Christine récupère les devoirs sur Facebook, les envoie par mail à Marie-Claire qui imprime et va déposer dans la boîte aux lettres de Maéva qui habite à quelques pas. Grâce à cette entraide, Maéva peut suivre comme tous les enfants sa scolarité.

Cette situation fait ressortir la capacité d’écoute de chacun d’entre nous et de se tourner vers les autres. Elle met aussi en avant la nécessité d’équipements qui deviennent incontournables. Les familles sont devant leurs responsabilités dans l’instruction et l’éducation de leurs enfants.

Les parents constatent l’investissement des professeurs face aux difficultés de fonctionnement à distance. Rien ne peut remplacer l’échange physique.

Le confinement fait redécouvrir le partage en famille et la communication nécessaire entre parents et enseignants, avec et pour leurs enfants. Les priorités de la vie prennent leur sens : préserver sa santé et celle des autres, être solidaire dans le respect de règles établies, s’informer de l’autre, avoir une écoute bienveillante... »

Imprimer cette page

Portfolio