Délégationde Cambrai

Délégation Nord/Cambrai

Une démarche d’interpellation des députés

La loi asile et immigration : un projet déséquilibré qui inquiète les associations, dont le Secours Catholique.

Migrants, et si c'était nous ?

publié en avril 2018

Le gouvernement a présenté le projet de loi asile et immigration en Conseil des ministres le 21 février 2018. Certaines mesures sont positives, comme l’accès à la carte de résident des parents d’enfants bénéficiaires d’une protection internationale. Mais ce texte contient principalement des mesures qui vont dégrader la procédure d’asile et l’accompagnement social.

La loi asile et immigration : un projet déséquilibré qui inquiète les associations dont le Secours Catholique

Le groupe de travail « migrants » du diocèse de Cambrai a écrit aux députés pour les alerter sur le projet de loi asile et immigration et leur demander une rencontre. À Douai, nous avons déjà eu l’occasion de rencontrer un député qui souhaitait connaître notre avis sur cette proposition de loi.

Selon lui, le projet de loi asile et immigration avait été amendé dans un sens favorable à nos demandes, en première lecture à l’Assemblée nationale, mais le Sénat a rétabli un projet de loi dur pour les personnes exilées.

Que nous a apporté cette rencontre ?

Après ce temps d’échange, monsieur le député nous a informés qu’il souhaitait proposer des amendements au projet de loi asile et immigration, notamment sur l’annulation des taxes de séjour, sur le droit à la formation et au travail dès le début de la demande d’asile. Il a aussi noté nos propositions sur la convention de Dublin, la rétention et les démarches administratives.

Monsieur le député nous tiendra informés de ses actions sur le projet de loi asile et immigration et il est d’accord pour rencontrer l’équipe locale du Secours Catholique qui aide les personnes exilées.

- Mickaël Stingre -
Animateur du territoire du Douaisis, Secours Catholique Nord/Cambrai

Imprimer cette page

Faites un don en ligne